J'adopte les bons gestes avec l'Aggl'EAU

L'eau est un bien collectif, fragile et précieux. Apprendre à maîtriser sa consommation, c'est non seulement préserver cette ressource mais aussi agir directement sur sa facture.

Alors, ensemble, adoptons quelques gestes simples au quotidien pour tenter de changer les choses et préserver notre ressource en eau.

 

Chaque semaine découvrez un nouveau conseil du service Communautaire de l'Eau, l'Assainissement et la Gestion des Eaux pluviales Urbaines pour faire du bien à la planète et à son portefeuille !

Je coupe l’eau dans mon logement avant de partir en vacances.

Dégât des eaux ou inondation, couper l’arrivée d’eau générale dans votre logement ou sur chacun des équipements vous évitera toute mauvaise surprise, même pour un week-end loin de votre foyer. Cela vous permettra aussi de réaliser des économies d’énergie.

 

Écogeste : Je choisis des appareils économes et j’équipe ma douche d’un mitigeur thermostatique.

Halte aux huiles et graisses de cuisson !

Lorsque vous jetez votre huile dans l’évier, vous prenez le risque de former des pains de graisse qui vont à terme boucher vos canalisations. La poubelle n’est pas la bonne solution non plus. Les huiles et graisses doivent être apportées en déchetteries pour qu’elles soient recyclées et valorisées.
Le saviez-vous ? Pour les professionnels, la collecte et le recyclage est une obligation.

 

Écogeste : Je réalise avec les restes d’huile un détergent spécial lavage des sols ou vêtement ou une jolie bougie (avec quelques gouttes d’huiles essentielles).

J’arrose à l’eau de pluie

En moyenne, 15 à 20 litres d’eau par m² sont utilisés pour  l’entretien de son jardin.
Il existe de nombreux modèles de récupérateurs de pluie pour convenir à tous les budgets.

 

Écogeste : J’opte pour un matériel d’arrosage «goutte à goutte» et j’arrose le matin tôt ou le soir quand l’évapotranspiration est moins forte.

Économiser l’eau avec mon lave-linge, c’est facile.

Privilégiez les cycles courts à basse température voir froids, les programmes «éco» et remplissez complètement votre tambour avant de le lancer.

 

Écogeste : Je privilégie les lessives portant un label environnemental ou mieux je la réalise moi-même.

Peinture, solvant, produit de jardinage... à la déchetterie.

Et tous les déchets dangereux appelés «déchets toxiques en quantités dispersées». Lorsque vous jetez ce type de produits dans votre tuyauterie, vous occasionnez des perturbations sur la faune et la flore et vous faites courir un risque aux agents d’exploitation lorsqu’ils interviennent dans les réseaux d’assainissement.

 

Écogeste : Je choisis des produits biodégradables et je ne surdose pas leurs utilisations.

Brossage de dent, rasage, savonnage ou vaisselle, une même règle : je ne laisse pas l’eau couler.

Ce sont des gestes simples à intégrer dans son quotidien. Tout comme la douche à la place du bain.

 

Écogeste : J’installe un sablier ou minuteur dans ma salle de bain pour ne pas dépasser les 5 minutes sous la douche et j’opte pour une douchette économe (jusqu’à 75% économie d’eau).

J'opte pour le compost

Épluchures, fonds d’assiette… les restes alimentaires jetés dans l’évier s’accumulent et risquent de boucher siphons et canalisations.

Composteur individuel ou de quartier, ils sont parfaits pour les déchets végétaux ! Le bac grenat quant à lui peut être utilisé pour le reste des déchets alimentaires.

 

Écogeste :  Cot cot, un poulailler dans mon jardin, c’est une bonne idée pour réduire le volume de mes poubelles, rêver d’œufs frais et agrandir ma famille. Il existe aussi des poulaillers de quartier (comme à Odos).

Lingettes, cotons-tiges, tampons, litière... à la poubelle !

C’est pourtant logique mais de nombreux objets solides finissent dans les canalisations de vos WC et salles de bain.

 

Écogeste : J'opte pour le zéro déchet dans ma salle de bains (dentifrice, déodorant et savons solides, brosse à dents en bambou, oriculi, mouchoir en tissu...).

Je bois l’eau du robinet

Livrée à domicile et disponible 7j/7, sans emballage plastique et jusqu’à 300 fois moins chère que l’eau en bouteille, l’eau potable du robinet est le produit alimentaire le plus contrôlé par les autorités sanitaires.

 

Écogeste : En buvant l’eau du robinet, je contribue à la protection de l’environnement tout simplement !

La lingette (même biodégradable) qui disparait dans les toilettes est un mythe.

Les lingettes jetées dans vos eaux usées s’accumulent et obstruent les réseaux.

Elles peuvent causer des débordements sur la voirie, dans les milieux naturels ou directement dans les habitations. Celles mentionnées biodégradables se décomposent lentement pour le même résultat.

Les interventions des agents sont de plus en plus nombreuses ce qui augmentent le coût de l'entretien et peut se répercuter sur votre facture d'eau.

 

Écogeste : J’achète ou mieux je couds moi-même mes lingettes lavables et réutilisables.