Défi Locavore 2022

Acheter et manger local pendant 3 mois, tel est le défi lancé la Communauté d'agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées !

Le Défi Locavore est une étude sur vos pratiques alimentaires au travers d’une aventure humaine enrichissante. Elle est réalisée dans le cadre du PCAET (Plan Climat Air Energie Territorial)  de la CATLP qui a missionné le CPIE Bigorre-Pyrénées pour mener à bien cette étude.

Cette étude a des objectifs multiples :

  • vous sensibiliser au manger mieux et local,
  • analyser vos habitudes de consommation,
  • valoriser les produits locaux, les producteurs et ainsi développer un réseau  de producteurs locaux.

Les bonnes habitudes et pratiques apprises par  50 « foyers » pourront  être valorisées et pérennisées pendant et après ce challenge pour contribuer au mieux-être des habitants de la CATLP, au renforcement de filières locales et à la découverte de notre territoire.

Participer au Défi Locavore, c'est...

 

  • Une cinquantaine de « foyers », d’une à plusieurs personnes, qui seront regroupés en dix équipes fédérées par un capitaine formé par le CPIE Bigorre-Pyrénées.
  • Chaque foyer qui remplit des « relevés d’achats » par période de 7  jours, 5 fois durant le défi. Les saisies des achats se font via l’espace membre d'un site internet dédié et ne sont visibles que par les foyers. En cas de difficulté d’accès au numérique, des relevés manuels, avec l’aide des animateurs du CPIE ou autre, pourront être effectués. Les participants auront ainsi la possibilité d'évaluer l’évolution de leur consommation de produits locaux entre mi-avril et mi-juillet.
  • De nombreuses rencontres conviviales, animations et visites prévues afin d'échanger et partager son expérience.
  • Une liste de producteurs et distributeurs de produits locaux que vous pourrez faire évoluer par vos pratiques et vos découvertes. 

Au fil des mois, les participants auront l'occasion de participer à des temps forts :

  • La soirée de lancement : explications, cohésion entre les membres et bien entendu top départ du Défi Locavore !
  • Une soirée d’échanges avec un professionnel de la nutrition pour parler de l’intérêt des produits frais et de saison dans une alimentation saine, comprendre nos besoins quotidiens et équilibrer ses repas,
  • Des cours de cuisine pour adopter de bons réflexes et repartir avec des " trucs et astuces ",
  • Des visites de ferme et de producteurs,
  • Une animation surprise
  • La soirée de clôture conviviale pour être récompensés.

 

Amateurs de gourmandises, vous allez être servis!  Au début du challenge, un kit sera remis à l'ensemble des participants avec de nombreuses surprises.
 

Cette étude  est une aventure humaine qui vous permettra de devenir un « consom'acteur », de découvrir notre beau territoire au fil des productions locales et échanger avec les professionnels qui la font vivre (agriculteurs, commerces locaux....). L'occasion aussi de (re)découvrir la richesse de notre agglomération en matière de gastronomie.

 

Le principe du défi :

Dix équipes de cinq foyers (personnes seules, couples, foyers avec enfants) se regroupent pour relever le défi d’augmenter leur consommation de produits locaux tout en se faisant plaisir ! Il s’agit d’un accompagnement gratuit avec au programme : visite de fermes et producteurs, échange avec un diététicien-nutritionniste sur l’intérêt des produits locaux et leurs apports nutritionnels, cours de cuisine, trucs et astuces pour consommer local, conseils anti-gaspi…

Ce défi s’adresse à tout public, personnes seules, couples, foyers avec ou sans enfants. Les équipes peuvent être créées au sein d’une entreprise, d’un quartier ou d’un groupe d’amis.

Le défi dure 3 mois au cours desquels les participants peuvent évaluer l’évolution de leur consommation de produits locaux. Pour cela, chaque foyer effectue des relevés d’achats pendant une période de 7 jours, et cela 5 fois durant le défi. Les saisies des achats se font via l’espace membre  du site, et ne sont visibles que par les foyers.

Fonctionnement :

Etape 1 : La CATLP recrute des équipes ou des participants en solo via une communication sur le territoire (radio, TV, affiches, mails, articles de journaux, réseaux sociaux..)

Etape 2 : Les foyers intéressés s’inscrivent au défi, et sont regroupés en équipe pouvant aller jusqu’à 5 foyers. Chaque équipe est fédérée par un capitaine formé par le CPIE Bigorre-Pyrénées.

Le programme

Durant toute la durée du défi, des temps forts sont organisés pour tous les participants. Les temps forts proposés sont :

  • une soirée de lancement : pour expliquer le défi, créer de la cohésion entre les membres d’une même équipe et donner le top départ du défi !
  • une soirée d’échange avec un professionnel de la diététique nutrition pour parler de l’intérêt des produits frais et de saison dans une alimentation saine, comprendre nos besoins quotidiens et équilibrer ses repas.
  • des cours de cuisine pour adopter de bons réflexes et repartir avec des trucs et astuces !
  • des visites de fermes et de producteurs
  • Une animation surprise
  • les relevés des achats alimentaires pour mieux se connaître et savoir ce que l’on peut/veut faire évoluer
  • une soirée de clôture conviviale avec vos recettes bien sur!

Développons ENSEMBLE une alimentation durable et de proximité sur le territoire

La campagne de recrutement est active jusqu'au 30 juin 2022. Les profils seront sélectionnés afin d'établir un panel le plus diversifié possible des habitants de notre agglomération. Une cinquantaine de foyers auront la possibilité de participer au Défi Locavore.

Vous serez informés par mail ou par téléphone de la sélection de votre candidature.

Le Défi Locavore débutera dès le mois de septembre 2022 et se terminera à la fin de l'année.

 

 

INSCRIPTIONS ICI

Trucs et astuces pour mieux manger

Les foyers participants pourront participer à de nombreux ateliers sur la provenance, la saisonnalité et la conservation des aliments.

 

Je consomme des fruits et légumes de saison.

Consommer des fruits et légumes de saison, c'est participer à la réduction de l'impact écologique, mais aussi bénéficier de toutes les qualités gustatives des aliments.

En consommant de saison, vous encouragez les circuits courts et protégez l'environnement :

  • on évite ainsi les transports par bateau ou avion et les conservations de longue durée (réfrigération, climatisation) gourmandes en énergie,
  • l'utilisation d'engrais chimique et l'utilisation de pesticides pour répondre aux besoins de production hors saison (sous serres, antigel...)
  • le suremballage en achetant directement sur le lieu de production, le marché ou les épiceries.

 

Le poisson aussi.

Souvent oubliés, les produits de la mer ont aussi une saison. On respecte ainsi leurs périodes de reproduction, on préserve les espèces menacées d'extinction et on réduit l'impact environnemental avec des poissons pêchés à l'autre bout du monde. Sans oublier des produits plus savoureux et le soutien à toutes les personnes qui vivent de la pêche.

 

Retrouvez les calendriers des fruits, légumes et poissons de saison en cliquant ici.

 

 

 

Savez-vous faire la différence entre la DLC et DDM ?

  • Date Limite de Consommation (DLC) : « À consommer jusqu’au… » C'est une limite impérative qui s'applique à des denrées microbiologiquement très périssables (charcuteries, viandes fraîches, plats cuisinés...).
  •  Date de Durabilité Minimale (DDM) : « À consommer de préférence avant le… » Elle n'a pas le caractère impératif de la DLC. Une fois la date passée, la denrée peut avoir perdu une partie de ses qualités spécifiques, sans pour autant présenter un risque.

 

Plus d'informations via le site du Ministère de l'Économie ici.

 

Les conseils de la diététicienne

7 catégories d’aliments à équilibrer

  • Viande, poisson, œuf : 1 à 2 fois par jour  
  • Légumes : 80g par portion
  • Produits laitiers : 2 par jour
  • Féculent :  à chaque repas 
  • Matière grasse : les varier
  • Produits sucrés :  à limiter 
  • Boisson : privilégier l’eau

 

A retenir : Une portion de viande = 2/3 féculents + 1/3 légumineuses

 

Les étiquettes à décrypter
Le nutriscore présent sur certains produits n'est pas obligatoire. Il compare les produits d'une même catégorie, les céréales de petit-déjeuner par exemple.

Les glucides représentent la quantité de sucres (lents et rapides), la partie "dont sucres" est la quantité de sucres ajoutés.

La quantité d'acides gras saturés ne devrait pas dépasser la moitié de la quantité des matières grasses.

 

Maîtriser son budget :
Faire ses courses le ventre plein.

Préparer ses menus et sa liste de course.

L'empreinte environnementale de notre alimentation

Les Gaz à Effet de Serre (GES) ? On pense généralement aux transports et aux activités industrielles, et pas nécessairement aux émissions provenant d’autres activités comme la production des aliments que l’on mange. Avec 17%, la production agricole est le troisième poste d’émissions de GES sur notre territoire.

Ramenées à l’échelle d’un ménage, les émissions GES sont associées aux repas, au pain, à la viande, aux sodas, au lait … que ces produits soient dit secs, conservés dans un placard, un réfrigérateur ou bien encore dans un congélateur. En 2012, une étude de l’ADEME estime que les produits alimentaires consommés par les ménages représentent 23% des émissions totales  soit tout autant que les transports et légèrement moins que le logement.

La lutte contre le changement climatique passe donc par la modification qualitative et quantitative des produits que l’on consomme pour se nourrir.

 

Le saviez-vous ?

  • Le transport de vos aliments représente 19% des émissions totales de GES de vos aliments consommés.
  • En variant la composition, l’origine et la saisonnalité, on peut réduire jusqu’à 10 fois les émissions de GES générées par votre alimentation.
  • Les aliments consommés entre les repas qui sont souvent « hyper transformés » représentent 18% des émissions GES totale de votre alimentation.