News

Le 1er projet habitat financé par les partenaires d'Action Cœur de Ville inauguré à Lourdes

Le 1er projet habitat financé par les partenaires d'Action Cœur de Ville inauguré à Lourdes

C'est un tout nouveau bâtiment qui a été inauguré vendredi 24 octobre en présence de Pascal Haurine de la DDT 65 représentant le Préfet Rodrigue Furcy, Philippe Lasterle pour la Communauté d'agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées, en charge de la coordination du projet Action Coeur de Ville, et de Thierry Lavit, Maire de Lourdes.

Situé au cœur de la ville de Lourdes, derrière le centre de secours, ce corps de bâtiment à l’abandon était composé de petits logements vétustes et vacants depuis plusieurs années, pour la plupart de type T1 ou simple chambre. Ce projet ambitieux porté par M. Louis Carreño investisseur privé de la SCI Ste Anne, accueille aujourd'hui 5 logements composés de petites maisons mitoyennes avec parking et jardin. Il y a 4 logements de type T3 et un logement de type T4.

Ce bâtiment est devenu une opportunité pour l’investissement locatif mais également pour le territoire afin de répondre aux besoins de logement. S'intégrant aux ambitions portées par le projet Action Cœur de Ville, il a pu être en partie financé par les partenaires financiers d'Action Coeur de Ville : la CATLP, l'État, la Région Occitanie, le Département des Hautes-Pyrénées, Action logement et l'Agence Nationale de l'Habitat. 

La ville de Lourdes et la CATLP se sont engagées dans une politique de renouvellement urbain et accompagnent également les propriétaires de logements, occupants et bailleurs, dans la requalification et la modernisation du bâti du centre-ville. En fonction de l’importance des travaux envisagés, une aide financière pouvant aller de 3000 à 6000 euros TTC peut être allouée aux investisseurs privés. Ces aides sont également cumulables avec les aides de l’Anah et d’Action Logement.

 

Le projet du 10 rue Sainte-Anne : 

Les aides attribuées sont déterminées sur une grille d’analyse précise avant travaux qui définit l’importance de l’intervention des travaux nécessaires à la réhabilitation. Ici, une réhabilitation lourde avec un investissement de travaux de plus 640 000 € HT a permis un soutien global de 44% d’aides à l’investissement, soit plus de 280 000€ de soutien financier avec une participation de :

  • Plus de 150 000€ de subvention de l’Anah ;
  • Plus de 28 000€ de subvention de la part d’Action Logement et 75 000€ de prêt à taux préférentiel de 0.25% ;
  • Plus de 26 000€ de subvention émanant du territoire : Région, Département, collectivités.

Le bénéfice de ces subventions est soumis à un engagement locatif pendant une période de 9 à 12 ans. avec un plafonnement de loyer suivant les ressources des locataires fixé par la grille de l’Anah. Ces subventions sont également soumises au droit de réservation des logements par Action Logement pour les salariés d’entreprises cotisantes, sous réserve d’un accord commun avec le propriétaire.

La restauration des bâtiments anciens du coeur de ville, au-delà de créer des opportunités foncières intéressantes pour les investisseurs, constitue un enjeu d’avenir qui participe à la perception identitaire et culturelle de la ville, mais également à l’enjeu économique et touristique global du territoire.